Qu’est-ce que le e-commerce headless ?

Depuis quinze ans, le e-commerce a été façonné sur la base de solutions «monolithiques». De grosses applications avec beaucoup de fonctionnalités, mais qui sont difficiles à utiliser, à maintenir ou à faire évoluer.

Pour pallier à cette approche « tout-en-un » peu flexible, des éditeurs se sont positionnés — avec succès — sur des tâches très précises du parcours e-commerce : assistance en ligne, avis clients, programmes de fidélité, informations de livraison, statistiques, moyens de paiement, calcul des taxes…  Une approche par «micro-services» plutôt qu’une plateforme généraliste. Ces spécialistes se concentrent sur un périmètre délimité avec l’objectif de proposer un service plus performant.

Dans le même temps, les canaux de vente se sont multipliés : applications mobiles, réseaux sociaux, marketplaces, bornes digitales, appareil à commandes vocales… L’expérience client se vit au travers de plusieurs points de contact, chacun avec ses opportunités marchandes.

L’architecture e-commerce est donc de plus en plus fragmentée. Elle s’appuie sur plusieurs variables : plateforme, micro-services, canaux de vente, mais également sur des briques applicatives nécessaires à la gestion commerciale de l’entreprise : CRM, ERP, PIM, CMS, OMS, WMS, POS...

De ce constat est né l’idée du e-commerce «headless» ou «découplé». L’architecture technique repose alors sur une plateforme e-commerce légère qui communique avec l’ensemble des canaux et services.

La plateforme a pour rôle principal la gestion des commandes en ligne. La communication avec toutes les autres parties prenantes se fait alors par des messages courts, automatisés et sécurisés.

Un gestionnaire de contenus (CMS) peut également venir compléter le dispositif. Il permet de gérer avec profondeur le contenu éditorial lié à la marque et à ses produits.

Les avantages d’une solution Headless généralement constatés par nos clients :

  • Plus de réactivité et de liberté  pour la création des contenus de marque et l’édition du contenu produits, en particulier sur différents marchés internationaux.

  • Plus de ventes : en séparant l’interface client de la plateforme, nous pouvons optimiser l’experience du client (CX), fluidifier son parcours d’achat, accélerer le chargement des pages et donc améliorer le taux de transformation.

  • Plus de sécurité : une fois les webservices sécurisés, l’accès aux outils de gestion est totalement isolé du site marchand ce qui réduit ainsi la surface d’attaque pour les pirates éventuels.

  • Moins de maintenance par rapport à une solution monolithique et donc potentiellement plus de budget de développement pour les sujets commerciaux générateurs de chiffre d’affaires.

Pour étudier la faisabilité de votre projet e-commerce en mode Headless :

Pour voir des exemples de sites performants et des solutions utilisées : notre sélection de sites e-commerce headless ›

Crédit photo : Adam Baker

Article créé le par Antoine Caillet. Modifié le .